Les Grandes Oreilles » Santé » En quoi l’huile de soja est-elle impropre à la santé ?

L’huile de soja est l’une des huiles végétales les plus consommées en France. Cependant, des interrogations surgissent quant à son innocuité. En quoi serait-elle impropre à la santé ? Voici un zoom sur les dangers de cette huile. 

Présence d’acide gras polyinsaturés

L’huile de soja est issue de la pression par trituration des graines de soja et est recueillie par décantation. Elle contient beaucoup d’acide gras polyinsaturés. Ce qui en fait un véritable facteur de risque de plusieurs maladies cardiovasculaires. En réalité, les acides gras polyinsaturés sont des acides gras essentiels pour l’organisme. Ce dernier n’arrive pas à les synthétiser, et il est alors indispensable qu’ils soient apportés par l’alimentation. Cependant, la dose importe beaucoup et le point de fusion de ces acides gras est un aspect important à prendre en compte. 

En effet, les acides gras polyinsaturés sont instables et s’oxydent assez rapidement à haute température et c’est là que les dangers de l’huile de soja naissent. Généralement, l’huile de soja est utilisée pour la friture donc portée à forte température. Cela dénature les acides gras polyinsaturés et les rend néfastes pour le système digestif. Aussi, à température ambiante, les acides gras polyinsaturés sont hydrogénés et deviennent alors saturés. L’huile de soja devient ainsi une huile à risque générant l’obésité et l’augmentation du mauvais cholestérol. 

Huile de soja

Que dire de l’acide linoléique ?

L’acide linoléique est l’un des acides gras polyinsaturés les plus présents dans l’huile de soja. C’est un acide gras oméga-6, c’est-à-dire qu’il contient une double liaison sur l’atome de carbone situé dans la position 6. C’est lui qui confère majoritairement aux huiles végétales leur caractère instable. L’huile de soja contient des niveaux d’acide linoléique élevés et c’est ce qui la rend assez nocive à la consommation.

En vérité, l’huile de soja, à cause de sa forte teneur en acide linoléique, a des effets sur le cerveau. Elle crée un dérèglement du système hypothalamus hypophysaire en agissant sur les hormones comme l’ocytocine. Ce qui agit sur le métabolisme corporel et entraîne la prise de poids. L’acide linoléique contenu dans l’huile de soja est également impliqué dans l’augmentation des risques de maladies cardiovasculaires. 

En réalité, cet acide diffuse des radicaux libres dans l’organisme et crée ainsi un effet oxydant. Cela fixe le mauvais cholestérol contre la paroi des artères et des vaisseaux sanguins, puis engendre une augmentation de la tension artérielle. Aussi, l’acide linoléique contient des allergènes alimentaires pour certaines personnes. Pour celles-ci, consommer l’huile de soja est donc à proscrire. 

Les acides gras saturés 

Au-delà des acides gras polyinsaturés, l’huile de soja contient également des acides gras saturés. C’est la matière grasse contenue généralement dans les produits d’origine animale. Ils sont aussi des facteurs déclenchant l’obésité et le diabète. Ils bouchent les artères et créent des maladies artérielles difficiles à traiter. En 2019, L’OMS (Organisation mondiale de la santé) a retenu les acides gras saturés et les acides gras trans comme la source de plus de 1 million de décès dans le monde. Notez que 850 000 de ces décès sont liés aux maladies cardiovasculaires. 

En réalité, bien que les acides gras saturés soient en petite proportion dans l’huile de soja, sa fréquence de consommation complique l’état de santé des consommateurs. Le fait d’en faire une huile de consommation expose les personnes qui l’utilisent à un danger d’inflammation chronique. D’ailleurs, la plupart des produits dérivés du soja engendrent ces mêmes effets négatifs sur l’organisme humain. C’est pour cela que la consommation globale en produits dérivés du soja doit être contrôlée pour éviter les cas d’obésité et de diabète. 

En résumé, l’huile de soja est impropre à la consommation à cause de sa richesse en acides linoléiques. Elle est instable et s’oxyde facilement. Le mieux, c’est de la remplacer par d’autres huiles végétales et de ne l’utiliser qu’une fois en passant.

 

Catégories : Santé